Bureau Libre - Free-EOS

Retour d'usages

 

De Bureau-Libre Free-EOS.


Introduction


Nous vous invitons à découvrir les témoignages sur le bureau libre Free-Eos. Ces entretiens se déroulent de Mai à Juillet 2007, auprès de personnels enseignants dans des lycées et des centres universitaires, des chargés de mission au sein d'institutions tels que le Conseil Régional, des responsables de bibliothèques, de centres de formation et d'espace public internet. Nous remercions les personnes interrogées pour leur participation.

"La région Bretagne vient en effet de négocier aves son fournisseur l’installation du CD bureau libre free eos sur le disque dur et le bureau des 5200 postes de travail"..."Les résultats encourageants ont amené à proposer d’étendre cette mise à disposition à chaque lycéen...". Il faut "définir les conditions d’une diffusion accompagnée qui ne soit pas une simple mise à disposition mais une évolution des pratiques et un soutien effectif à l’usage des outils de bureau libre dans les lycées en Bretagne."


Témoignages sur le bureau Libre Free-Eos


"Ce qui nous a semblé intéressant dans ce logiciel, c'est de pouvoir sensibiliser les étudiants à ces outils ainsi que cette possible mise en commun des ressources"."Cette opération a été lancée lors de la rentrée universitaire 2005 et 2006, comprenant 10.000 Cédéroms à chaque événement"."Une dizaine de partenaires ont participé lors de la première année de lancement en 2006, en 2007 ils étaient plus de trentaine"."cela concrétisait les idées que je présentais"."Les étudiants qui connaissent ces outils savent où chercher et comment les installer. Ceux qui ne connaissent pas sont demandeurs, consommateurs"."durant les activités d'information sur ces outils, lui-même et ses collègues ont découvert des logiciels qu'ils ne connaissaient pas"."Nous espérons continuer la diffusion de ces outils, travailler en commun avec la ville de Brest et a terme, re-fusionner des projets ensembles. On est prêt et eux aussi, à mutualiser.»

"Même si je ne suis pas un grand utilisateur j'avais besoin d'outils pour mes supports de cours. Le cédérom proposait des programmes tels que Videolan [1], ça, ça ma plu!"."Maintenant que j'ai découvert cet outil je travaille plutôt sur la suite bureautique d'open office"."Lorsque je rencontre des personnes qui cherchent un logiciel libre, je les dirige vers le site de la ville de Brest et sur le site consacré au cédérom"."Je suis pour l'usage de ces logiciels car certains outils que je cherchais et que je ne connaissais pas, se trouvaient sur ce cédérom".

"Ce qui nous a plu dans le projet c'est son aspect manipulable et que ce soit lisible sous Windows"."Il est intéressant et original que ce soit une collectivité qui édite ce produit car cela donne une crédibilité différente d'une association telle que l'ADDULACT""."Lorsque l'ADULLACT est invité à participer à un séminaire [...] le CD bureau-libre free eos a été la carte de visite"."Le CD était un support physique que l'on pouvait présenter, offrir et qui pouvait être ramené « à la maison"."L'ADULLACT remercie la démarche de la ville de Brest car désormais nous avons repris le principe du CD".

"Ce cédérom répondait à un besoin ainsi qu'à permettre aux individus de rentrer dans la culture du libre, de façon simple, concrète et immédiate"."Il s'agit donc d'un retour positif puisque le Conseil régional peut être intéressé. Mais ce qui est nouveau, c'est qu'ils prennent ça au sérieux"."Beaucoup de gens ont pu tester des outils libres tels que le navigateur web « Firefox » et le client de messagerie « Thunderbird"."Beaucoup d'utilisateurs les ont adoptés car ils pouvaient le « toucher"."En 2002, tout le monde commençait à parler du libre mais il était impossible de le voir. La mise en place et diffusion du CD bureau-libre free eos a permis de mettre à disposition et voir ces outils"."L'appropriation de ces outils de communication auprès du grand public est fondamentale."

"J’ai associé le CD bureau libre au « Guide n°3 de CREATIF » car pour moi l’un n’allait pas sans l’autre". Le cédérom "permettait aux animateurs de mettre en place des ateliers sur le libre". Le fait d’emporter ou dupliquer le CD, permet aux personnes « de continuer à domicile, la découverte de ces nouveaux usages"."Ces outils permettent aux animateurs, responsables et élus de s’approprier le sujet. Ces supports apportent une culture, des exemples d’utilisation et des références"."Ce CD a reçu un accueil positif, les personnes sont satisfaites de l’outil". Si les usagers "ont besoin d’une information nous savons qu’ils peuvent aller voir sur le site de Free eos."

"Ce qui me plaît « c’est l’idée que ce sont des logiciels performants, qu’ils peuvent être améliorés par les gens eux-mêmes, qu’ils sont gratuits et qu’ils sont mis à la disposition des élèves et des enseignants"."Comme nous avions un nouvel amphithéâtre informatisé nous avons projeté une présentation sur le bureau libre free-eos !"."Les outils libres de Brest apportent des outils supplémentaires aux outils libres qu’il y a sur les machines, c’est une heureuse coïncidence !".

"Le projet m’a plu parce qu’il s’adressait a un public divers, au travers des réseaux de « maison pour tous », de bibliothèques municipales ou d’établissements scolaires. Le logiciel s’adresse à « monsieur-tout-le-monde », aux jeunes et cette mise à disponibilité des outils libres contient un aspect pédagogique"."Ces outils ne représentent pas qu’une alternative d’usages mais aussi une façon d’expliquer ce qu’est le libre et son importance dans nos sociétés."

"J'ai découvert le CD bureau libre via le ministère. Cela faisait longtemps que ce ministère se posait la question concernant les outils libres car il y en a une grande quantité à disposition. Ensuite nous avons découvert le bureau libre free eos". "L'association « l'archipel du libre » participait à l'application de ce bureau libre, ce qui répondait à nos besoins"."Ce qui nous a plu dans le cédérom bureau libre c'est qu'il est accessible pour les étudiants. Nous avons pressé plus de 10.000 cédéroms du bureau libre en 2006"."Tout ça, ça mûrît progressivement et la suite bureautique du bureau libre aide beaucoup"."Cela montre qu'il existe autre chose, que cela procure les mêmes services et que l'on n'enfreigne pas les règles en les utilisant"."Maintenant le format ouvert est une règle. Les établissements doivent donc établir une politique de format de document pour que dans quelques temps on puisse espérer que ce soit une règle pour tous."

"J'ai découvert ce projet par le Conseil Régional PACA"."Ce qui m'a plu c'est qu'il s'agit d'un outil simple à utiliser, opérationnel, pratique, on peut travailler directement avec et il permet la diffusion de cette philosophie du libre"."Pour la vidéo nous n'avons pas trouvé en libre mais pour la création de son, nous avons trouvé et nous utilisons beaucoup Audacity"."Les animateurs ont présenté l'environnement de ces outils et ils ont apprécié: on peut l'installer chez soi, donc même pour des utilisateurs qui connaissent c'est une nouvelle liberté"."On prend très au sérieux la question de la culture libre, et nous valorisons la coopération et la collaboration."

"«Ce qui m'a plu c'est l'esprit d'ouverture en terme logiciel..."."le CD bureau-libre free-eos représente un kit d'outils de base intéressant et des outils supplémentaires permettant de découvrir de nouveaux usages"."Pour le séminaire de juin 2006 nous en avons demandé 2000. Lors de la « fête de l'internet » 2007 qui c'est déroulée récemment, nous avons prévu 3000 cédéroms. On constate que les besoins croissent!. »"Le CD bureau-libre free-eos leur a permis (aux animateurs) de découvrir pour aller plus loin dans la culture numérique...Comme le cédérom présente des outils libres hors-basique cela a été apprécié et représente une véritable valeur ajoutée"."L'apprentissage s'effectue par petit groupe afin de crée une proximité. Participer à ces ateliers recrée du lien"."Il n'y avait pas d'équivalent au CD bureau-libre free-eos dont le packaging est orienté utilisateur, comprenant par exemple des captures d'écrans qui sont très appréciés. Il s'agit donc d'une évolution positive."

"Il n'y avait pas d'alternatives satisfaisantes et l'arrivée du cédérom a été un soulagement"."En juin 2006 nous en avons commandé 3000 puis 5000 cédérom pour juin 2007. Le premier tirage a été un tel succès que l'on a dû en retirer rapidement!"."Les syndicats étudiants on fait savoir leur enthousiasme auprès du président de l'université. Il a été ravi de leur démarche"."Le retour direct que je constate, est que lorsque je vais en cours, je constate que les étudiants travaillent sur Open Office. C'est bien que quelque chose c'est passé car ce n'était pas le cas avant.!"."Je viens de découvrir votre nouveau site www.bureau-libre-free-eos.info, le wiki est magnifique! »

"Michel Briand de la mairie de Brest [...] nous a informé qu'il était possible de faire une demande pour avoir des cédéroms et de les distribuer gratuitement aux usagers"."Cela nous a permis de mettre en place des ateliers car nous n'avions rien de précis sur le libre"." Ce qui nous a plu a été la facilité de demander à une collectivité territoriale"."Du côté des usagers et du personnel, parfois ils reviennent pour demander comment installer. C'est rare qu'ils disent qu'ils n'ont pas réussi"."Les premiers aspects qui les intéressaient était la gratuité, l'accessibilité et la diversité des outils proposées. Depuis que les cédéroms sont là, ils sont plus curieux"."La fête de l'internet et le cédérom sont très complémentaires. Les ateliers et le CD permet également d'assurer un suivi sur la démarche et ils peuvent l'emporter chez eux."

"Le contenu est très complet, on retrouve toutes les thématiques (bureautique, multimédia, jeux...). Cela correspond aux différents niveaux et publics que je rencontre dans l’espace cyber. La plus grande partie de nos activités consistent à l’initiation informatique et donc il y a une forte demande de ces outils". "Lors des initiations informatiques, les débutants ont trouvé qu’au début l’installation du cédérom était fastidieuse. Mais j’étais présent pour les aider et les accompagner, ensuite ils se sont servis des outils sans problèmes"."Quant aux utilisateurs avancés, lorsque la nouvelle version est arrivée ils sont venus chercher le cédérom directement !"..."C’est pourquoi je continue les séances d’informations. Pour que les gens découvrent qu’il n’y a pas que des logiciels payants et qu’il y en a suffisamment avec ce qu’il y a sur le cédérom bureau libre."

"Ce qui me plait dans ce projet c'est qu'il permet d'aborder les enjeux du logiciel libre, auprès des jeunes, ils sont très motivés!"."Au niveau de la Région Bretagne et du rectorat, cela fait plus de 3 ans que la mission sur le sujet des outils libres devient cohérente et globale: la région fournit des ordinateurs équipés avec des suites bureautiques libres"."Les ordinateurs de l'école sont équipés de logiciels libres ... et nous constatons qu'ils utilisent les outils du bureau libre au quotidien et simplement"."Le cédérom bureau libre a une maturité très bonne mais il faut se donner les moyens pour l'accompagnement"."Diffuser le cédérom sans en expliquer les enjeux ce serait se priver de l'essentiel!".

"Ce qui nous a donc plu avec le cédérom bureau libre c'est qu'il présentait d'autres logiciels. Le CD est bien fait, c'est un package comprenant un tutoriel et de l'accompagnement"." Le proviseur à rencontré les élèves et leur a conseillé d'installer également le cédérom chez eux"..."Et il y a une interaction entre le lycée et le domicile pour les devoirs et les projets"."Certains enseignants connaissaient les outils libres car cela leur permettait de suivre les évolutions des logiciels, de respecter la loi et d'éviter de payer les licences. Pour ceux qui ne connaissaient pas c'était un outil comme un autre". "On en voudrait toujours plus sur le CD!»

"Ce projet me paraissait intéressant et transposable dans notre établissement. Ce qui m’a plu dans ce projet c’est son côté innovant, légal ainsi que le fait de disposer d’un cédérom plutôt que d’une liste de liens"."Certains connaissaient les logiciels libres et ils savaient où aller les chercher. Pour ceux qui ne connaissaient pas, nous sommes enthousiastes car cet outil va dans la sens des missions universitaires"."Nous n’avons pas mis l’accent sur la dimension technique mais plutôt sur le cédérom comme medium et sur les valeurs et l’engagement qu’il véhicule. Ce medium me semble porteur également pour les personnels et pour toute la communauté."

" C’est nécessaire de proposer des outils efficaces, gratuits et que les personnes puissent utiliser des outils tel qu’Open Office. C’est important au niveau du service public, c’est une garantie !".Avec ce cédérom "les étudiants étaient contents de ne pas avoir à télécharger. Cela leur évite aussi le temps des recherches et du téléchargement"."Les étudiants me posent ces questions : "Monsieur, pourquoi on utilise Open Office et pas word et excel ?. Nous leur répondons que lorsqu’ils seront en entreprise ils pourront installer gratuitement Open Office."

"Lorsque j'ai intégré mon poste au Lycée de Brest Rive Droite, je me posais déjà la question en 1996-97 d'un Linux ou d'un Windows"."Donc ce qui me plaît dans ce projet c'est que ces logiciels s'adaptent à Windows, la mise à niveau et l'intégration permet d'élargir les choix logiciels..."."Depuis le cédérom bureau libre j'ai également mis Scribus pour que les personnes effectuent des dépliants. Les fichiers sont standards et les imprimeurs peuvent les utiliser"."« Parmi ceux qui connaissaient les outils libres, le cédérom les a agréablement surpris. Il faut rappeler que pour les élèves une rentrée scolaire c'est une contrainte ... et là y a un côté cadeau!. Ils ont retourné le cédérom tout de suite voir ce qu'il y avait dedans, ils étaient contents car le contenu était varié et ludique"."« Audacity » a été très vite approprié. J'ai sensibilisé des enseignants et professeurs de langues, cela a été un grand succès."

"...cette démarche s’accordait bien à ce que certains d’entre nous essayions de faire pour diffuser la connaissance du libre en général et leur utilisation. La journée de rencontre autour du libre, concernant le cédérom bureau lire free-eos, a généré une dynamique locale que nous n’avions pas réussi à mettre en place"."La mise à disposition du personnel se heurte par contre au fait que leurs machines sont administrées de façon globale et qu’ils ne peuvent, pour la plupart, installer de nouveaux logiciels"."Notre expérience montre en effet qu’un accompagnement des utilisateurs (potentiels) est indispensable. Mais ce CD constitue déjà une bonne sensibilisation"."...il y a un changement vis à vis du mouvement du libre et que ces outils ne sont plus remis en questions..."...on nous demande depuis peu d’organiser des sessions spécifiques au logiciel libre".

Outils personnels